SWISS AUTOMOTIVE GROUP - Historique

Derendinger AG

En 1930, la Suisse comptait près de 61.000 véhicules immatriculés: un chiffre incroyable si l’on considère que seulement 20 ans auparavant 2.276 voitures sillonnaient les routes de Suisse. Même en période économique difficile, Jean-Jacques Derendinger ne se laissa pas détourner de son objectif. Les véhicules avaient besoin d’entretien et de pièces de rechange, la durée de vie des différentes pièces mécaniques était limitée et, malgré la circulation modérée de l’époque, les accidents étaient une réalité. Une offre globale destinée aux propriétaires de voitures ouvrait ainsi un vaste champ d’activités à fort potentiel, et Jean-Jacques Derendinger fonda à Zurich une société commerciale active dans les «matériaux de freins et d’embrayage». À cet égard, la capitale du canton constituait le meilleur point de départ, car en 1930 déjà, Zürich était un acteur économique important disposant de beaucoup de capitaux et de puissance. «Proche du client, fiable et rapide»: cette devise du fondateur marqua l’essor de la société qui changea de statut en 1942 pour devenir une Sàrl. Le marché de l’automobile fut cependant maintes fois ébranlé par des crises, notamment pendant la Seconde Guerre Mondiale, lorsque le nombre de voitures fut ramené au niveau de celui de 1923. La pénurie rendit Derendinger et ses employés inventifs. C’est ainsi qu’un service de réparation des embrayages vit le jour et qu’une garniture de frein spéciale du Canton du Valais fut mise au point.

À partir du milieu des années 50, Derendinger ouvrait une nouvelle filiale presque tous les ans. Après la mort du fondateur en 1972, son gendre, Dr. Jörg Schürmann, et son compagnon de route de longue date, Georg Hartmann, reprirent la direction de l’entreprise. Jean-Jacques Derendinger ne vit donc pas l’élargissement continu de la gamme des produits, ni le déménagement dans les nouveaux bureaux à Zurich-Dietlikon. En 1987, la Sàrl fut transformée en société anonyme. Aux nouvelles turbulences économiques récurrentes dans le domaine de l’automobile, Derendinger réagit par une stratégie avant-gardiste, des acquisitions ciblées, des structures simplifiées et l’internationalisation. En 1997, Sandro Piffaretti reprend les parts de la famille Schürmann et Derendinger. Dans le cadre de la planification de la succession au sein de la famille Piffaretti, Sandro Piffaretti rachète les parts de sa mère et devient ainsi en janvier 2008 l’unique actionnaire de Derendinger.


DD_snap_2af6869992.jpg

Jean-Jacques Derendinger fonda à Zurich une société commerciale pour «matériaux de freins et d’embrayage»

Métraux Services SA

L’historique de la société Swiss Automotive Group serait toutefois incomplet sans la narration de l’histoire suivante : C’est en 1967 que Michel Métraux ouvre à Lausanne une station-service comprenant 20 pompes à essence et un magasin d’accessoires automobiles. Sous la marque Autotyp, il distribue des accessoires d’entretien et des pièces de service, telles que courroies, balais d’essuie-glaces, etc. En 1971, Michel Métraux reprend la direction des Huiles Minérales SA, l’entreprise de son beau-père. Qu’il s’agisse du lancement des produits Elf sur le marché suisse ou du dépôt de brevet de la chaîne à neige Trak, l’entreprise familiale franchit plusieurs étapes importantes au cours des années qui suivirent. La fin des années 80 marqua le début de la période des acquisitions. Dès lors, le Groupe Métraux comptait parmi ses sociétés des distributeurs dans les domaines du recyclage et de la pièce de rechange automobile. Quelques temps plus tard, l’entreprise lança la franchise « Garage AD »: des garages indépendants adhérant à un réseau international d’ateliers de réparation pour toutes les marques.

La fondation de la holding Métraux Services SA qui rassembla toutes les sociétés et marques du Groupe sous le même toit constitua la dernière étape avant l’introduction en bourse. L’année 1999 marqua cependant un tournant avec la disparition du fondateur de l’entreprise. C’est son fils, Olivier Métraux, qui travaillait dans le Groupe depuis 1991 qui reprit la direction des activités. Une fois l’introduction en bourse accomplie, il poursuivit l’expansion de l’entreprise en Suisse et à l’étranger et Métraux Services renforça sa position comme partenaire auprès des réparateurs automobiles et poids lourds dans les secteurs de l’entretien, de l’assistance et du recyclage.


TM_snap_34e18d74d3.jpg

En 1967, Michel Métraux construit une stationservice à Lausanne et pose ainsi la première pierre de l’entreprise.

Swiss Automotive Group

En 2009, les deux principaux fournisseurs de pièces détachées automobiles en Suisse, Derendinger AG et Métraux Services SA, mirent leurs activités en commun pour constituer la société Swiss Automotive Group AG. Ils occupent depuis lors la 6ème position sur le marché européen. Les marques proposées jusqu’ici, leur image indépendante et le réseau de filiales ont été maintenus. Si les familles fondatrices n’apparaissent pas dans l’organigramme du Groupe, les deux actionnaires principaux, Sandro Piffaretti et Olivier Métraux sont néanmoins actifs en tant que administrateur-délégué et président du conseil d’administration. Swiss Automotive Group est une société suisse avec un double historique, ce qui revient à dire double expérience, double savoir-faire et double réussite.


SAG Cham

Swiss Automotive Group à la Sinserstrasse 65 à 6330 Cham, Suisse

Autonet Import

En Roumanie, après le changement de régime en 1989, pour la population qui a vécu des dizaines d’années sous en sévère dictature et une vie en manque, les opportunités s’ouvrent peu à peu. Les frontières s’ouvraient lentement, c’était une période avec beaucoup d’envie de liberté et d’optimisme, quand les premières entreprises privées ont apparu au pays.

Dans cette période aventurier, au début des années ’90, Zoltán Kondor et Mihály Lieb, à vingt ans, avec un diplôme d’ingénieur dans la poche, au début séparément, sans se connaître – ont débuté leurs carrières dans le monde automobiliste. Mihály en Roumanie, Zoltán en Hongrie.

Vu qu’après le changement de régime, aucune marque ne se représente en Roumanie et en réalité aucune couche solvable n’existe pas, Mihály Lieb commence en 1991 à acheter de l’Hongrie, des automobiles Dacia d’occasion et les vendre en Roumanie. En Hongrie, les automobiles de l’ouest ont apparu bien avant et aussi les représentantes auto se développent lentement, changeant les modèles de l’est. Dans le groupe des pays de l’est, le temps d’attente pour les automobiles autochtone est toujours beaucoup, donc il existe aussi une vraie demande pour les automobiles d’occasion, encore quelques années. Après deux ans, Mihály Lieb fond son premier service auto à Satu Mare, où il travaille avec ses deux frères. Après les importations des Dacia, à la fin du 1993, il commence à importer des automobiles de l’ouest, lesquelles sont remis en états et teints dans son propre service, puis vendus en Roumanie.

En ce temps-là, font surface les premières grandes entreprises qui importent et commercialisent des pièces auto et qui, à cette période, ne peuvent encore soutenir un approvisionnement constant, souvent des mois s’écoulent jusqu’au prochain arrivage. Mihály Lieb saisie cette opportunité, lui qui a connu les chaînes hongroises et de l’ouest à travers ses entreprises d’avant.

Zoltán Kondor a déménagé à Budapest après le changement de régime, où, après un court rapport de travaille, il se lance dans le monde prometteur, aventurier et plein des défis de l’entreprenariat. Au début, il a commencé avec des services de télécommunication et des ordinateurs, puis, avec sa petite équipe originaire de la Transylvanie, ont réuni des fonds à travers des différents activités commerciales - avec des automobiles aussi – sur le marché hongroie en pleine développement. Les deux jeunes entrepreneurs se sont rencontrés à Budapest grâce à une connaissance commune et ils ont fondé l’entreprise Autonet pour commercialiser des pièces détachées. Tous les deux ont eu déjà une expérience de cinq ans dans le commerce des accessoires et pièces détachées, comme dans le management entrepreneurial. En Juin 1996, à Satu Mare, Roumanie ils fondaient la société Autonet Import SARL.

La première importation des accessoires a eu lieu en Aout 1996, d’une valeur de 10000 Deutsche Mark. L’équipe de l’Autonet a compté cinq membres à ce moment-là et la société a commencé son activité à Satu Mare dans une espace de 100 m² à l’étage. Les premières deux années, la petite équipe a fait tout le travaille lui-même, puis son effective a augmenté vite. Une des clés de son succès s’était que dans les premières années de son existence, la société a eu à sa disposition beaucoup des jeunes et ingénieure créatifs. Comme ils ont assuré des conditions de développement personnel et des rapports de travaille hors de pair, la société a réussi à attirer dans son équipe des gens très créatifs et motivés.

Face aux grandes entreprises, la souplesse de l’Autonet a apporté vite son succès et a démontré qu’ils ont leur place sur le marché. Ils ont pris des décisions et des idées dans une forme structurée en consultant leurs fournisseurs et ils ont été ouverts à la nouveauté.

L’administration douanier difficile, mais en même temps prompt, s’était un vraie challenge: après la création de l’entreprise, tous les marchandises s’étaient importé de l’Hongrie, plus tard a eu lieu la première approvisionnement direct d’un société italien du Torino et, en environ 2004, a commencé l’importation direct de l’Allemagne, renforcent la qualité de l’approvisionnement. Depuis le début, ils ont établi constamment le meilleur portefeuille des marques, vu leur position et leur qualité. Un moment important est l’exposition SIAB à Bucarest, où l’Autonet attire l’attention des représentants des grandes entreprises. L’honorabilité, la loyauté et la vision de l’entreprise ouvrent tour à tour les portes, dans peu de temps encore environ 35 – 40 usines adhèrent à la chaine de l’approvisionnement de l’Autonet, comme fournisseur direct. La première ouverture de dépôt était à Timișoara, puis à Bucarest – les deux en 1998, suivie de celui du Brașov.

A coté des marchandises, ils ont fourni aux clients des conseils entrepreneurials, qui se sont développés avec l’Autonet. La société est très fière qu’ils ont des clients fideles depuis 20 – 22 ans.

Il y a 20 ans, quand l’informatique était au début, l’Autonet avait déjà des prospectus électroniques et ils faisaient des mises à jour chez les clients depuis des disquettes de 1,44 Mb.

Des solutions techniques innovantes, une logistique de précision et une organisation d’un degré élevée ont décrit le quotidien, qui n’était pas habituel à cette époque. En conséquence de tous ça, l’honorabilité a décrit l’Autonet, grâce à la collectivité de travaille amical et cohésif qui est à Satu Mare et à Bucarest.

Depuis le début, une clé importante dans le succès de l’Autonet était que les propriétaires ont mis des objectifs bien définis, provoquant, mais réalisable. Après quelques années de son lancement, en 1999, a pris naissance la première visionne et mission de l’entreprise, qui a prévu que dans cinq ans l’Autonet devient un des plus importants importateurs du pays. Dans quatre ans, la mission a été réaliser, de plus, ils ont devenu la première entreprise sur le marché. Dans la vie de la société, une importance stratégique était qu’ils ont revu leurs objectives et plusieurs fois réorganisé la société en pleine expansion, pour garder la dynamique et la sécurité dans sa vie. Depuis 2003, l’Autonet est la première entreprise sur le marché du secteur tertiaire, son activité complexe couvre 19 branches commerciales. Pendant les derniers 15 ans, il s’est développé en groupe de société, il comprend 12 sociétés, la pluparts sont prestataire de service dans le secteur tertiaire des automobiles. Les associés du groupe sont: Autonet Import Roumanie, Autonet Import Hongrie, Autonet Import Slovénie (industrie de réparation dans le secteur tertiaire), Lubexpert Roumanie, Lubexpert Hongrie, Lubexpert Slovénie (lubrifiant),  Forsius (cirage pour automobile), Network Systems (IT, web, société de marketing), A24 Assistance (Roadside Assistance), Garage Assist (aménagements des garages), PointS (chaine des services de pneu), Dynamic Software Solutions (IT).Dans quatre pays, environ 1800 équipiers garantissent la mobilité des sociétés automatisé et la développement du groupe.

L’Autonet Groupe Holding, en Décembre 2015, a fusionné avec le groupe suisse Swiss Automotive Groupe, comme ça les deux groupes sont déjà présents dans 7 pays européens, avec une activité commune d’environ 1 Mrd euro, ils ont devenu un des plus importants joueurs sur ce segment dans l’Europe.

Autonet Import, Satu Mare en 1996

Le premier siège d'Autonet Import à l'étage supérieur en 1996 à Szatmárnémeti, où une poignée d'équipes ont effectué tout le travail elles-mêmes: l' acquisition des produits, la reception et le stockage des biens, la gestion des commandes clients et la livraison.

20 ans Autonet Import

Les deux propriétaires Zoltán Kondor et Mihály Lieb célèbrent le 7 mai 2016 les 20 ans de la societé Autonet Import, en présence de travailleurs, de fournisseurs, et de compagnies de livraison et plus de 4 000 clients à Cluj-Napoca. Ce fut un moment historique où la "grande famille" pouvait célébrer ensemble pour la première fois.